Nouveautés ! 

Cours de Yoga Cavaliers tous les mardis à partir du 4 juin de 12h15 à 13h15 chez Yoga Shala à Embrun (05)

En savoir plus !

La méditation : définition, techniques et bienfaits

Sylvie Yoga Equitation : Confiance en soi (cliquez sur "Afficher les images pour voir la photo")

Nous vivons dans une agitation mentale continue. En effet, comme nous avons pu le voir dans un précédent article, nous sommes constamment envahis par des pensées compulsives.

Notre cerveau tourne à plein régime du réveil jusqu’au coucher. Or, pour notre équilibre et notre santé mentale, des petites pauses s’imposent. En effet, de temps en temps, il est important voire vital de faire taire notre mental, de faire le silence en nous sinon le cerveau sature.

Alors comment faire ? L’une des techniques les plus efficaces est la méditation.  Axée sur le mental, elle permet de nous libérer de la surcharge cérébrale en calmant notre esprit.

Même si on entend de plus en plus parler de la méditation sur internet, dans les livres ou même dans les entreprises, il serait dommage de limiter cette discipline ancestrale à un simple effet de mode.  De nombreuses études viennent confirmer l’intérêt d’une pratique méditative régulière pour la santé mentale et physique. 

Qu’est-ce que la méditation ? Quels sont les techniques utilisées et quels en sont les bienfaits ? Suivez le guide pour découvrir toutes les réponses aux questions que vous vous posez !

La méditation, qu’est-ce que c’est ?

Vieille de plus de 5000 ans, la méditation est une pratique visant à accéder à un bien-être global. Du latin « Meditare » qui signifie « contempler », cette méthode a pour but d’entraîner l’esprit afin de le libérer des pensées négatives qui perturbent le quotidien. Les mécanismes d’auto-sabotage sont, en effet, souvent très productifs chez chacun. Ils amènent à ce que l’on devienne souvent son pire ennemi ! Il s’agit de les stopper au profit d’un respect et d’une bienveillance envers soi-même mais aussi d’une centration sur les ressentis du moment présent.

La méditation est l’un des piliers du yoga avec les postures (asanas) et les respirations (pranayamas). Elle permet de calmer et diminuer le flux de vos pensées et de faire disparaître les émotions négatives qui y sont associées : peur, angoisse, colère, tristesse. Elle comporte aussi une dimension spirituelle pour certains pratiquants qui recherchent ainsi une connexion avec l’univers. L’association de la méditation et du yoga constitue une combinaison gagnante pour accéder à la sérénité, dans un monde à cent à l’heure. 

Quels sont les différents types de méditation ?

Il existe 4 types de méditation : 

  • La méditation de pleine conscience qui vise à porter son attention sur le moment présent sans émettre de jugement. Pensées, émotions, sensations, manifestations de l’environnement sont alors appréhendées comme des éléments neutres qu’il faut laisser passer. La méditation de pleine conscience peut être pratiquée en position assise, en marchant ou en association avec des postures et respirations de yoga.
  • La méditation transcendantale (MT) qui se pratique assis, les yeux fermés et consiste à se répéter un mantra, une formule sacrée utilisée, notamment, dans l’hindouisme et le bouddhisme ou une syllabe (comme le fameux « Um »). Il est possible de réaliser l’exercice à voix haute ou mentalement. C’est une technique de relaxation et de développement de la conscience qui se distingue des autres par une absence de concentration et de contemplation. 
  • Vipassana qui signifie « voir les choses telles qu’elles sont ». C’est une des techniques de méditation les plus anciennes de l’Inde. Réalisée en position assise, elle se base sur l’observation continue de la respiration et des sensations corporelles. Vipassana est destinée aux méditants confirmés qui ont suivi un enseignement poussé, lors de cours résidentiels d’une durée minimale de 10 jours.   
  • Zazen qui se veut, aussi, une pratique réservée aux initiés et se pratique dans un contexte ritualisé où la relation entre le méditant et le maître est centrale. C’est la méditation pratiquée au quotidien par les moines bouddhistes. Le début de la méditation zazen est traditionnellement annoncé par trois coups de cloche et la fin par deux coups. À noter que zazen désigne également la posture assise pratiquée sur un zafu.  

Quelles sont les différentes techniques de méditation ?

Vous êtes libre de choisir votre façon de méditer selon vos aspirations et vos besoins. Vous pouvez méditer en portant votre attention sur :

  • Vos ressentis, pensées, émotions ou votre respiration qui, par sa permanence et sa répétition, offre un ancrage stable à la concentration.
  • Un objet : une image, la flamme d’une bougie,
  • Une image mentale,
  • Un son : une musique, un mantra,
  • Des gestes :  des mudras (positions ou gestes des doigts et des mains associés à un code ou un sens religieux, dérivés du bouddhisme). 
  • Une zone du corps : abdomen, poitrine, etc. Il est aussi possible de réaliser un balayage corporel en passant en revue les différentes parties du corps afin de dénouer les tensions et points douloureux. 

Le but d’une pratique méditative est, non pas, de bloquer les pensées mais de les laisser passer sans vous y attacher ni les juger. C’est une forme de lâcher-prise. Il s’agit là d’un véritable entraînement mental qui discipline l’esprit pour l’empêcher d’errer. Le flux des pensées diminue naturellement, au fur et à mesure, de la pratique.


Comment commencer à méditer ?


La méditation est accessible à tous, quel que soit votre âge ou votre état physique. Il n’y a donc aucune raison de s’en priver ! Selon vos souhaits, vous pouvez pratiquer la méditation seul ou en groupe. Comme il s’agit d’un entraînement, il est essentiel d’être régulier dans votre pratique. C’est véritablement le point-clé de la méditation : la constance. La durée de l’exercice méditatif varie selon vos besoins et votre capacité à vous maintenir en état méditatif. 

Il convient toutefois de noter que 15 minutes par jour suffisent pour en ressentir les bienfaits, ce peut-être 3 fois 5 minutes par exemple. Concernant les postures, selon la technique de méditation choisie, vous pouvez méditer en position assise, allongée ou en marchant. La méditation peut être pratiquée depuis votre domicile, à l’extérieur ou dans une salle dédiée, à n’importe quel moment de la journée (à condition que vous soyez au calme). L’association aux postures et respirations de yoga n’est pas obligatoire mais fortement conseillée pour optimiser les bénéfices. 


Quels sont les bienfaits de la méditation ?

La méditation a fait l’objet de nombreuses études scientifiques qui ont, toutes, conclu à des effets positifs sur le mental et le corps. 

  1. Augmente la capacité de concentration, d’attention et stimule la mémoire. 

La méditation apporte une plus grande clarté et vivacité d’esprit mais aussi une plus grande vigilance sur le plan cérébral. Attention, concentration et mémoire sont véritablement boostées. Plus précisément, une personne qui médite voit ses ondes cérébrales de fréquence gamma, qui favorisent la concentration, maintenir une activité plus longtemps qu’un non-pratiquant. 

  1. Calme le mental et réduit le stress 

En diminuant considérablement le flux des pensées, la méditation apaise le mental, réduit significativement le stress et l’état d’angoisse en vous rendant plus résistant. 

  1. Dope les pensées positives

Il a été prouvé scientifiquement que la zone du cerveau stimulée par les sentiments positifs (cortex préfrontal gauche) s’active de façon exponentielle lors d’un état méditatif. Grâce à une pratique constante, la méditation permet de maintenir cet optimisme dans la personnalité du méditant. 

  1. Permet une plus grande maîtrise de ses émotions 

En augmentant la conscientisation de vos ressentis internes, la méditation vous permet de mieux identifier vos émotions et de les désamorcer lorsqu’elles sont trop débordantes. 

  1. Apporte une plus grande énergie mentale et physique 

La méditation permet, en quelque sorte, de recharger ses batteries. C’est comme lorsque l’on se réveille d’un sommeil réparateur : on se sent assaini et libéré du poids des pensées qui crée une fatigue écrasante au quotidien. 

  1. Agit sur le cerveau 

La méditation favorise également la neuroplasticité ou plasticité cérébrale c’est-à-dire l’élasticité du cerveau (sa capacité à se réorganiser). Elle favorise ainsi les nouveaux apprentissages et stimule les capacités d’adaptation face à des situations nouvelles. 

  1. A une action positive sur votre santé. 

Une pratique régulière de la méditation réduit la fréquence cardiaque et la tension artérielle, prévenant ainsi les troubles cardiovasculaires. Elle limite également les effets du vieillissement en activant la télomérase (enzyme intervenant dans l’inversion du processus de vieillissement).  La méditation permet aussi de réduire les douleurs chroniques et de stimuler le système immunitaire. Ainsi, des scientifiques ont observé qu’à la suite d’une vaccination, le taux d’anticorps contre l’influenza était plus important chez les méditants que chez le groupe témoin. 

Nous fixe dans le moment présent 

Le fait de vous recentrer, d’être présent et conscient de ce qu’il y a en vous et en dehors de vous, vous ancre dans le moment présent. Il s’agit là d’un fort moment de relaxation, de lâcher prise et d’introspection. 

  1. Améliore voire transforme la relation avec votre cheval.

Il s’agit ici plus d’un avantage pour les cavaliers que d’un bienfait à proprement parler. Certes, cela n’a, à priori, fait l’objet d’aucune étude scientifique. Toutefois, vous savez que l’état émotionnel de votre équidé dépend du vôtre : vos émotions se synchronisent donc avec celles de votre cheval. Votre relation n’en ressortira que plus fluide, plus harmonieuse et grandie.

Une pratique régulière de la méditation vous amènera vers un état de bien-être qui ne pourra être que bénéfique pour le binôme que vous constituez avec votre cheval.

A très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

Partager l'article
Défi 7 jours

J’améliore le bien-être de mon cheval en prenant soin de moi !

Programme
Je deviens un cavalier souple et zen

Que diriez-vous :

  • de vous débarrasser de vos tensions et douleurs
  • d’oublier le stress et le découragement
  • de retrouver souplesse, tonicité et mobilité
  • d’avoir une meilleure connexion avec votre monture
  • de gagner en confiance en vous
  • de surmonter vos peurs (de chuter, de ne pas maitriser votre cheval…)
  • d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés
  • ainsi qu’améliorer votre condition physique et prendre votre santé en main !