Nouveautés ! 

Cours de Yoga Cavaliers tous les mardis à partir du 4 juin de 12h15 à 13h15 chez Yoga Shala à Embrun (05)

En savoir plus !

Le moment présent : des instants privilégiés avec votre cheval

En équitation, être dans le moment présent permet d’être attentif à ce qui se passe en vous ainsi qu’en votre cheval mais aussi à ce qui se passe à l’extérieur comme les sons ou les odeurs. Cette attention crée un lien particulier et favorise des instants privilégiés ressentis et appréciés par votre animal. Toutefois, vivre dans l’instant présent n’est pas si facile.  Notre cerveau submergé par des pensées envahissantes a du mal à se focaliser sur “l’ici et maintenant”. Nous fonctionnons inconsciemment en mode pilote automatique. Le yoga est alors excellent pour vous ramener dans le moment présent.

Sylvie Yoga Equitation : Confiance en soi (cliquez sur "Afficher les images pour voir la photo")

Qu’entend-on par “être dans l’instant présent” ?

Qu’est-ce que le moment présent ? Vivre dans le moment présent, c’est porter son attention et être attentif à ce qui se passe en nous, dans notre environnement, à nos actions … à cet instant précis. Le concept prend de l’ampleur ces dernières années, dans une société où tout va trop vite. L’impression de “ne plus prendre le temps de vivre” gagne chacun et nécessite, en réponse, de prendre du recul pour se poser les bonnes questions. 

Car à vivre à 100 à l’heure, on passe à côté de l’essentiel : notre vie, qui se déroule devant nos yeux, chaque minute et chaque seconde, au rythme de notre respiration. Chaque moment passé est un moment perdu qui ne se représentera pas une seconde fois. Si la société moderne signale l’urgence de revenir à soi et à l’instant présent, le concept n’est pas nouveau. C’est au 1er siècle av. J.-C. qu’on en retrouve les premières traces. 

Un peu d’histoire

“Carpe diem”, cette locution latine remise au goût du jour dans le célèbre Cercle des poètes disparus, est observée pour la première fois dans les poèmes d’Horace, adepte de l’épicurisme. “Carpe diem, quam minimum credula postero” signifie littéralement “Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain”. À l’époque, on est encore loin de la société contemporaine mais l’idée fait déjà son chemin de la nécessité de jouir du moment présent pour accéder au bonheur. Le concept est, aujourd’hui, au centre du bouddhisme et des courants orientaux (la Pleine conscience) mais aussi de la psychologie positive occidentale. 

Entre le passé et l’avenir

Eh oui, vivre le moment présent c’est avoir tous ses sens tournés vers l’ici et maintenant et son mental en pause. Car le quotidien nous pousse à être multitâches, c’est-à-dire à traiter, organiser, hiérarchiser des informations de manière continue et à résoudre des problèmes. Pas facile dès lors de tout suspendre, ne serait-ce que pour quelques minutes. Ajoutons à cela nos charges émotionnelles qui nous laissent rarement en paix. Nostalgie d’un paradis perdu ou regret d’actes passés, répétitions mentales de situations personnelles ou professionnelles sources de doute ou de mal-être, le passé envahit bien souvent le présent alors que l’on n’a aucune prise sur lui

Ce qui est passé ne peut plus être modifié : à quoi bon se torturer en passant en revue ce que l’on aurait pu ou dû faire ? Quant à l’avenir, il est souvent redouté, raison pour laquelle on s’épuise à vouloir l’organiser, le planifier, le maîtriser. Mais là encore, tout cela n’est qu’utopie : comme pour le passé, nous n’avons aucune prise sur le futur. Résultat des courses : à digérer le passé et craindre l’avenir, le présent a déjà filé et avec lui la possibilité de profiter d’un instant de paix et de sérénité. 

L’importance du moment présent en équitation

Nous effectuons la majorité de nos tâches du quotidien mécaniquement sans nous en rendre compte. Nous sommes en permanence dans le bavardage mental, ce qui est épuisant et stressant. Cela est valable également lors de votre pratique équestre. Posez-vous la question : êtes-vous réellement ancré dans le moment présent lorsque vous êtes avec votre cheval ? N’êtes-vous pas à ruminer sur ce que vous auriez dû répondre à votre patron ou sur ce qui va se passer demain ?

Les idées et émotions parasites lors de la monte

Prenez un jeune enfant et installez-le à dos de poney : vous observerez alors, la plupart du temps, une forme de spontanéité dans la relation à l’animal et dans le fait d’être assis sur son dos. Cela n’a rien d’étonnant : l’enfant va naturellement vivre dans le moment présent et ne pas anticiper ce qui pourrait arriver. Malheureusement, en grandissant, l’être humain se charge de tout un tas d’émotions et d’idées parasites qui ont d’abord pour but de le protéger mais qui s’avèrent souvent contre-productives si elles ne sont pas régulées. 

Dès lors, la peur de tomber, de se faire mal, de ne pas réussir à maîtriser son cheval, de rater l’obstacle, de réaliser un mauvais chrono se déclinent en idées et émotions parasites. Bien souvent, elles sont déjà présentes lorsque vous préparez votre cheval au box sans même que vous vous en aperceviez. Les faire cesser est nécessaire pour aborder la séance la tête vide et disponible. 

Favoriser une meilleure communication cavalier/cheval

Rappelez-vous que votre cheval est votre miroir, un être émotionnel qui sait et sent lorsque vous n’êtes pas pleinement présent avec lui. Il vous renvoie alors ce que vous êtes à l’instant T et votre relation avec lui s’en trouve affectée. S’installe alors un cercle vicieux dans lequel votre incapacité à être dans le moment présent perturbe votre cheval, l’amenant à ne pas suivre les demandes que vous lui faites, ce qui a pour effet de renforcer vos peurs. 

Votre esprit est encore plus débordant d’idées négatives alors que vous considérez que votre cheval n’en fait qu’à sa tête ! En apprenant à vivre dans le moment présent comme le fait naturellement votre équidé, vous êtes disponible pour lui, à l’écoute de ses besoins, de ses éventuelles douleurs et vous êtes plus proche de lui. Vous constatez alors immédiatement que le contact est facilité, l’interaction plus fluide, facilitant grandement la relation cavalier/cheval. 

Comment s’ancrer dans l’instant présent ?

D’une manière générale, le sport favorise la connexion à l’instant présent. Toutefois, les exercices de yoga restent les meilleures techniques pour s’ancrer

L’ancrage : méditation et yoga 

L’ancrage est une technique méditative utilisée au yoga pour accéder à un équilibre psychique et physique. S’ancrer c’est, en effet, s’enraciner, comme l’arbre aux profondes ramifications racinaires qui déploie ses branches. L’ancrage permet ainsi de bénéficier d’une grande stabilité quelles que soient les perturbations qui nous traversent afin de toujours pouvoir déployer notre énergie vitale. 

Posture de l’arbre-Vrikshasana

Les postures (asanas), respirations (pranayamas) et méditation piliers du yoga, concourent à cette stabilité. Elles permettent de nous recentrer en nous-même, de développer l’équilibre, l’attention, la concentration. Se faisant, elles chassent les idées parasites et nous offrent la possibilité de nous ouvrir à un autre langage : celui des ressentis des nombreuses stimulations de l’extérieur comme de l’intérieur de notre corps. Le premier des 7 chakras, le chakra racine (Muladhara) est d’ailleurs le chakra de l’ancrage. Il est situé au niveau du périnée, à la base de la colonne vertébrale. 

Découvrez une méditation pour lâcher prise !

Les bénéfices du yoga

Le yoga présente de multiples bénéfices s’il est pratiqué de façon régulière, autant sur la sphère physique que psychologique. Il a, notamment, pour avantage de :

  • Calmer le mental et diminuer les ruminations : votre esprit est apaisé et vos multiples “to-do lists” s’effacent de votre mental. 
  • Apporter une plus grande présence et force intérieure : vous êtes plus posé et performant grâce à un sentiment de sécurité intérieure qui favorise l’exploitation de tout votre potentiel.
  • Favoriser la prise de conscience corporelle et le lâcher-prise : même si des pensées peuvent encore se présenter dans votre champ de conscience, vous les laissez passer en donnant plus de place aux ressentis corporels dans l’ici et maintenant. 

Dans votre vie personnelle et professionnelle, vivre dans le moment présent vous apporte un mieux-être et une forme de sérénité qui vous permettent de mieux appréhender les aléas du quotidien. En équitation, une pratique régulière du yoga vous permet de renforcer la connexion avec votre cheval pour une relation plus forte et authentique. 

Des exercices simples

Le yoga n’est pas une discipline difficile à pratiquer si l’on avance progressivement et à son rythme. En la matière, patience et rigueur sont de mises : vous ressentirez les bénéfices de cette discipline si vous pratiquez régulièrement (au moins 2 à 3 fois par semaine). Vous n’avez pas de temps à y consacrer ? Rassurez-vous, la séance ne doit pas durer une heure. Commencer la pratique du yoga avec des séances de 10 à 15 minutes est tout à fait indiqué.

Des exercices spécifiques peuvent être réalisés avec votre cheval sous forme de petite routine à répéter lors de vos rencontres : 

  • Placez-vous à côté de lui.
  • Fermez les yeux (ou pas).
  • Prenez 2 ou 3 grandes respirations profondes.
  • Concentrez votre attention sur vos sensations, vos émotions, les bruits environnants, les odeurs, les mouvements du cheval… sans analyser ou juger ce que vous percevez.

Petit à petit, vous allez découvrir des ressentis inédits, bien plus puissants que ceux qui soutiennent les interactions habituelles. Ces sensations vont alimenter la communication infra-verbale qui s’établit avec votre cheval et installer une harmonie nouvelle. 

Plus vous serez présent, plus la relation avec votre cheval se renforcera.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

Partager l'article
Défi 7 jours

J’améliore le bien-être de mon cheval en prenant soin de moi !

Programme
Je deviens un cavalier souple et zen

Que diriez-vous :

  • de vous débarrasser de vos tensions et douleurs
  • d’oublier le stress et le découragement
  • de retrouver souplesse, tonicité et mobilité
  • d’avoir une meilleure connexion avec votre monture
  • de gagner en confiance en vous
  • de surmonter vos peurs (de chuter, de ne pas maitriser votre cheval…)
  • d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés
  • ainsi qu’améliorer votre condition physique et prendre votre santé en main !