Nouveautés ! 

Cours de Yoga Cavaliers tous les mardis à partir du 4 juin de 12h15 à 13h15 chez Yoga Shala à Embrun (05)

En savoir plus !

L’alimentation vivante et végétarienne : bienfaits et aliments à consommer

Sylvie Yoga Equitation : Confiance en soi (cliquez sur "Afficher les images pour voir la photo")

 

Pourquoi un article sur l’alimentation vivante dans ce blog de yoga cavaliers ? Tout simplement parce que le yoga est une discipline qui prend en compte la globalité de l’être humain, c’est-à-dire à la fois, sa santé physique et sa santé psychique. L’alimentation participant au bon fonctionnement de nos organes vitaux, il paraît donc important d’aborder le sujet et d’allier sport et nutrition. C’est à ce stade que l’introduction de l’alimentation vivante dans notre quotidien prend toute son importance. Consommée par nos ancêtres, la nourriture vivante se caractérise par les valeurs nutritionnelles élevées qu’elle apporte au corps. Découvrez ce qu’est l’alimentation vivante, ses bienfaits et les aliments à consommer pour rester en bonne santé.

Pays industrialisé : une alimentation peu nutritive

L’alimentation et notre première médecine. On le sait : le besoin de se nourrir fait partie des 5 premiers besoins physiologiques essentiels à notre survie (respirer, boire, manger, éliminer et dormir). En cas de carence grave de l’un de ces besoins, nous allons vers un déséquilibre interne, des pathologies, voire pire. Toutefois, pour rester en vie et en bonne santé, il ne suffit pas seulement de manger, il faut bien manger. Or, le marché des produits transformés et raffinés a envahi les rayons des hypermarchés. 

Il est d’ailleurs reconnu que le système alimentaire des pays industrialisés est à l’origine de malnutrition, de diabète, d’obésité et de cancer. Aujourd’hui, dans ces pays, on ne meurt pas de faim mais de trop et mal manger ! Mais pas seulement. Une étude de l’Inserm montre que la consommation de produits ultra-transformés présente aussi des incidences sur la santé mentale. Cette consommation s’associe, en effet, à un risque de survenance d’épisodes dépressifs récurrents augmenté d’un tiers. Une bonne raison de passer à une alimentation plus saine comme l’alimentation vivante. 

L’alimentation vivante, qu’est-ce que c’est ?

Définition

L’alimentation vivante, aussi appelée alimentation haute vitalité ou alimentation crudivore, désigne la consommation d’aliments bruts, donc naturels et non transformés. Ces aliments sont issus du règne végétal ou lacto-fermentés : ils sont considérés comme vivants car ils ne subissent aucune transformation depuis leur récolte ou une transformation douce. Les jus doivent, ainsi, être extraits à basse vitesse, les aliments peuvent être déshydratés à basse température. Ils peuvent être mixés, marinés sous vide ou lyophilisés (déshydratés à froid). 

À consommer préférentiellement crus, ils peuvent néanmoins subir une légère cuisson dont la température ne doit pas dépasser la température corporelle moyenne (37°C). En effet, la cuisson traditionnelle altère ou détruit la plupart des vitamines et des nutriments.

La lactofermentation et la germination sont des méthodes favorisant l’alimentation vivante car elles permettent l’apparition de nouveaux nutriments. Désignés comme des aliments bioactifs, les aliments vivants sont source d’énergie et de vitalité en apportant à l’organisme tous les micronutriments dont il a besoin (vitamines, enzymes et minéraux). Facilement assimilables, ils favorisent la vie. Exit donc les viandes mais aussi les produits raffinés avec additifs, colorants, conservateurs tels que les conserves, les plats cuisinés, les surgelés, etc. De plus, pour une meilleure qualité de vos fruits et légumes, l’idéal est de privilégier ceux issus de l’agriculture biologique, c’est-à-dire non traités chimiquement, locaux et de saison.

Les aliments vivants

Voici la liste, non exhaustive, des aliments vivants :

  • Les fruits et légumes frais 

Les fruits et légumes (abricots, pommes, myrtilles, brocolis, salades vertes, etc.) sont gorgés d’eau et riches en fibres et en vitamines. Ce sont de puissants antioxydants. 

  • Les oléagineux

Les graines et fruits secs (graines de tournesol, lin, noix, amandes, noisettes, etc.) sont riches en acides gras essentiels et protéines. Ils sont très bons pour le cerveau.

  • Les graines germées

Les graines germées (de légumes, herbes, oléagineuses, légumineuses…) sont des graines en pleine croissance, germées hors-sol. Grande source de vitamines, de minéraux, de fibres et de protéines, elles présentent un intérêt nutritionnel exceptionnel.

  • Les algues

Plantes d’origine marine, les algues alimentaires possèdent une grande valeur nutritionnelle.  La plus connue est la spiruline. Peu caloriques, elles sont, notamment, riches en fibres, en protéines et en calcium. Elles présentent un haut pouvoir antioxydant.

  • Les produits fermentés 

Ils augmentent la valeur nutritive des aliments, la disponibilité des nutriments et la teneur en enzymes. Ils sont même capables de neutraliser les substances toxiques. Parmi les produits fermentés, citons le kéfir et le kombucha.

  • Les huiles végétales bio de première pression à froid

Elles sont riches en antioxydants comme les tocophérols et les polyphénols, permettant ainsi de lutter contre le vieillissement cellulaire. 

Aliments bioactifs, biocidiques et neutres

À côté de ces aliments vivants ou bioactifs existent des aliments sans aucun intérêt nutritionnel et, de surcroît, riches en gras, en sucre et donc nocifs pour l’organisme. On les appelle les aliments biocidiques. Majoritaires dans nos grandes surfaces, ce sont les produits transformés et raffinés qui nous attirent, malheureusement, par leur packaging haut en couleurs et leurs goûts très attractifs. 

Non seulement, ils ne sont sources d’aucun apport mais provoquent, de plus, une dépense énergétique de l’organisme pour les assimiler. Enfin, en parallèle des aliments vivants et biocidiques, se trouvent les aliments neutres. Ils n’amènent aucun avantage ni désavantage : il s’agit des aliments naturels qui ont perdu leur valeur nutritive à la cuisson. Dans un régime alimentaire journalier, il est utopique de penser supprimer les aliments neutres et biocidiques. Nous ne pouvons pas retourner à l’ère de l’Homme des cavernes ! Cependant, leur réduction en vue d’un régime alimentaire plus équilibré est recommandée. 

Quels sont les bienfaits d’une alimentation vivante ?

Véritable aliment forme, la nourriture vivante apporte tous les nutriments indispensables au bon fonctionnement de votre organisme et contribue à une meilleure santé. 

Une meilleure digestibilité

Les aliments crus ou peu cuits sont plus facilement assimilables par l’organisme et engendrent peu de déchets à éliminer. Votre transit est facilité tandis que la digestion ne nécessite que peu de dépenses d’énergie. C’est une véritable “détox” que vous offrez à votre corps : les fibres nettoient vos intestins et limitent les phénomènes inconfortables de lourdeurs, de ballonnements et d’épisodes de constipations. Vous évitez même, ainsi, le coup de barre de l’après-repas !

Véritable allié minceur

Très nutritifs, les aliments vivants possèdent une action coupe-faim naturelle. Couplé à une activité physique régulière, le régime alimentaire basé sur la consommation d’aliments végétaux crus ou peu cuits facilite la perte de poids. Une bonne raison de les intégrer dans un programme minceur !

Amélioration de l’état de santé

L’alimentation vivante présente un impact considérable sur votre santé, elle :

  • participe à la minéralisation osseuse ;
  • booste le système immunitaire ;
  • contribue à l’hydratation de l’organisme ;
  • protège des maladies cardio-vasculaires ;
  • soulage les maladies inflammatoires ;
  • facilite l’élimination des déchets dans l’organisme, etc.

Plus grande forme physique et mentale 

Les consommateurs d’aliments vivants notent une nette amélioration de leur forme physique et psychique :

  • une régulation du sommeil ;
  • la suppression du brouillard cérébral ;
  • une plus grande clarté mentale ;
  • plus de vitalité et d’énergie, etc. 

Meilleure capacité de régénération du corps

Les micronutriments contenus dans la nourriture végétale crue ou peu cuite augmentent la capacité du corps à se régénérer. Cela se traduit notamment par un teint plus éclatant, un ralentissement des effets du vieillissement, une cicatrisation plus facile, etc.

 Meilleures performances pour les sportifs

Avec de bonnes combinaisons alimentaires, les sportifs voient leurs performances améliorées. Les apports en eau, protéines végétales et divers micronutriments des aliments vivants fournissent de l’énergie aux muscles, et améliorent l’endurance.  Ils soutiennent l’effort pendant l’entraînement ou les compétitions et aident à récupérer plus facilement.

Comment consommer les aliments vivants ?

La nourriture vivante peut être consommée de multiples manières. Citons les jus de légumes/fruits, les smoothies, les salades ou les purées de fruits. Il n’est pas nécessaire de supprimer votre alimentation classique. Vous pouvez tout à fait intégrer 50 % d’aliments vivants dans votre alimentation ou de temps en temps faire un repas à base de cuisine vivante.

Un gain de temps

Qui dit alimentation vivante dit un minimum de préparation et une absence de cuisson. Soit un gain de temps pour vaquer à d’autres occupations ! La variété des aliments vivants vous permet, de plus, de ne pas tomber dans la routine. 

Idée petit déjeuner vivant 

Pour un petit-déjeuner pleine forme, vous pouvez consommer :

  • un assortiment de fruits secs oléagineux ;
  • des tartines de purée de noisettes/d’amandes ou un bol de porridge ;
  • du lait végétal.

Vous ressentirez, rapidement, l’effet de légèreté que vous offre l’assimilation de matières vivantes en même temps que la diminution de la lourdeur liée à l’ingestion de substances indésirables pour votre organisme. 

Le yoga et l’alimentation vivante et végétarienne

Objectif bien-être

L’alimentation vivante et le yoga servent le même objectif bien-être, raison pour laquelle il est important de les associer dans une prise en charge globale. Le nettoyage physique favorisé par la consommation d’aliments vivants amène une forme de purification. Déchargé de ses toxines journalières, le corps est comme libéré. Vous constatez alors un regain d’énergie et donc plus d’optimisme dans la vie de tous les jours. 

Le yoga, par la pratique régulière de postures et de respirations, permet l’harmonisation du corps et de l’esprit. En associant le yoga et l’alimentation vivante, vous atteignez ainsi un état d’équilibre interne qui vous permet d’accéder à la sérénité, de relativiser les aléas du quotidien et de vous centrer sur le moment présent. À cheval, vous vous sentez plus souple, plus léger et plus confiant en vos capacités. 

Yoga et alimentation végétarienne

Le principe de non-violence (Ahimsa) est au centre de la pratique du yoga. Il s’applique autant aux êtres humains qu’aux animaux, raison pour laquelle l’alimentation végétarienne est souvent le propre des yogis. Le yoga prône le respect de soi et le respect de l’autre : l’animal est un être vivant qui mérite donc respect et bientraitance. L’idée est que chaque individu fait partie d’un tout : humains et animaux doivent donc vivre en harmonie. 

Dans la philosophie du yoga, la notion de pureté implique aussi l’idée de propreté (Shaucha) tant physique que psychique. La consommation d’aliments naturels permet de se nettoyer de l’intérieur et d’accéder à un corps et un esprit pur. La viande est considérée comme impure et rattachée à la mort. De plus, la croyance veut que lorsqu’on mange de la viande, on ingère, en même temps, la peur de l’animal qui a été mené à l’abattoir. 

Deux bonnes raisons de délaisser l’alimentation carnée au profit d’une alimentation végétarienne plus saine et source de vitalité. Toutefois, rassurez-vous ! Il n’est pas obligatoire d’oublier le steak frites pour débuter le yoga. Il s’agit, simplement, de recommandations afin de doubler la pratique du yoga qui vise à se sentir bien dans son corps et dans sa tête de mesures naturelles permettant l’équilibre et l’épanouissement du corps. Se nourrir en conscience prend, en effet, tout son sens lorsqu’on pratique le yoga. 

Principes de l’alimentation végétarienne

Les principes de l’alimentation végétarienne sont assez simples. Le régime alimentaire végétarien est basé sur la consommation de fruits et légumes, de céréales, d’œufs, de laits et de produits laitiers. Il apporte ainsi des fibres, des vitamines et des minéraux essentiels à l’organisme. L’alimentation végétarienne est à distinguer de l’alimentation végétalienne qui est, uniquement, constituée de produits végétaux et exclut tous les produits d’origine animale, exception faite du miel. 

Contrairement à l’idée reçue selon laquelle l’alimentation végétarienne est source de déficits, il est tout à fait possible de bénéficier d’un régime équilibré avec une alimentation lacto-végétarienne. Les protéines végétales remplacent alors les protéines animales tandis que les risques de déficit en vitamines B12, en vitamine D, en fer, et en oméga 3 peuvent être compensés par des aliments végétaux comme les micro-algues marines ou l’huile et les graines de lin (Source : Association Française pour l’information scientifique). 

Ainsi, en dehors de toute croyance ou dogme, l’alimentation végétarienne permet de respecter son corps en lui offrant des aliments bons pour sa santé. Il a, d’ailleurs, été démontré que l’alimentation végétarienne limitait les risques d’obésité, de diabète, d’attaques cardiaques, d’attaques cérébrales, de cancers et de troubles rénaux. La viande apporte, en effet, de l’acide urique dans l’organisme. Lorsqu’elle est consommée en trop grande quantité, cet acide se dépose sur les articulations, créant de multiples maux tels que les rhumatismes, les crampes ou les maux de tête. 

À présent, vous avez toutes les cartes en main pour faire vos choix. Alimentation vivante et végétarienne, yoga : sachez, tout simplement, vous montrer à l’écoute de vos besoins et testez ! Votre corps et votre esprit vous remercieront !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

Partager l'article
Défi 7 jours

J’améliore le bien-être de mon cheval en prenant soin de moi !

Programme
Je deviens un cavalier souple et zen

Que diriez-vous :

  • de vous débarrasser de vos tensions et douleurs
  • d’oublier le stress et le découragement
  • de retrouver souplesse, tonicité et mobilité
  • d’avoir une meilleure connexion avec votre monture
  • de gagner en confiance en vous
  • de surmonter vos peurs (de chuter, de ne pas maitriser votre cheval…)
  • d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés
  • ainsi qu’améliorer votre condition physique et prendre votre santé en main !