Galoper vers le succès : L’essence de la motivation en équitation

Qu’est-ce qui fait que vous ne restez pas au chaud sous votre couette lorsque le réveil sonne ? Pourquoi évitez-vous les gâteaux et sucreries à l’approche des beaux jours ? Pour quelle raison persistez-vous à prendre des cours d’équitation alors que les douleurs qui envahissent votre corps après une séance vous somment d’arrêter ? Tout simplement parce que vous êtes MO-TI-VÉ ! Et si, à première vue, la motivation vous amène à supporter des situations peu confortables, c’est un formidable moteur dans votre vie de tous les jours et, notamment, lorsque vous pratiquez l’équitation ! Sans motivation, pas d’actions, de satisfaction ou de performances. Alors, à cheval pour découvrir les bienfaits de la motivation en équitation !

La motivation : une pulsion de vie qui nous pousse à aller de l’avant 

La notion de motivation est très ancienne. On retrouve, en effet, les premières traces du concept de motivation vers 400 av. J.-C. au travers des écrits de Platon, philosophe grec. Il décrit avec justesse la motivation comme moteur des actes essentiels : l’epithumia amène le désir de manger ou de se reproduire. Satisfaire ses besoins et, au-delà, atteindre un stade de bonheur comme dans l’hédonisme sont identifiés comme étant les piliers de la motivation. 

La motivation se définit ainsi comme ce qui nous pousse à agir : ce qui motive un acte, un comportement. Elle s’apparente d’abord à une pulsion de vie qui nous amène à manger lorsque nous avons faim, dormir lorsque nous sommes fatigués, etc. Une fois les besoins de base satisfaits, la motivation nous stimule vers la satisfaction de besoins plus élaborés.  

Alors, à cheval pour découvrir les bienfaits de la motivation en équitation !

La motivation et la théorie de l’autodétermination

La théorie de l’autodétermination a été décrite par Ryan et Deci, deux professeurs de psychologie américains, en 2017. Elle nous permet de mieux appréhender les facteurs à la base de la motivation humaine. Cette théorie se révèle précieuse dans la compréhension des processus cognitifs à la base des apprentissages en milieu scolaire et professionnel mais aussi dans la vie de tous les jours. Ryan & Deci montrent que l’être humain présente trois besoins fondamentaux qui nous poussent à agir : 

  • Un besoin d’autonomie : il nous amène à vouloir faire les choses par nous-même et pour nous-même. La possibilité d’agir librement est à la base des besoins psychologiques de l’être humain. 
  • Un besoin de compétence : il nous entraîne à vouloir répondre de façon efficace aux demandes et défis de notre environnement. 
  • Un besoin de lien social : il nous pousse à vouloir créer des liens, recevoir des attentions d’autrui, appartenir à un groupe.

Parallèlement à ces besoins fondamentaux, les auteurs distinguent différentes formes de motivation :

  • Amotivation : c’est l’absence totale de motivation chez l’individu qui ne fait pas ou plus de lien entre l’action entreprise et son résultat (“j’ignore pourquoi je reste en couple avec lui : si je pouvais je le quitterais”). 
  • Motivation extrinsèque à régulation externe : l’action est entreprise pour répondre à une pression extérieure (“je l’accompagne au cinéma, sinon elle va faire la tête”). 
  • Motivation extrinsèque à régulation introjectée : l’action est entreprise pour répondre à une pression intérieure (“j’exerce ce métier car c’est ce que mon père aurait voulu”). 
  • Motivation extrinsèque à régulation identifiée : l’action est entreprise pour soi-même, parce qu’elle a du sens (“je veux suivre cette formation car elle me permettra d’accéder à un meilleur salaire”). 
  • Motivation extrinsèque à régulation intégrée : l’action entreprise est en cohérence avec les valeurs de la personne (“j’aide ma mère car je ne supporterais pas de la laisser seule”). 
  • Motivation intrinsèque : l’action entreprise est réalisée par plaisir (“je sors beaucoup car j’aime voir des gens”). 

Très logiquement, les formes de motivations contraintes sont plus coûteuses en énergie que les motivations intrinsèques car elles sont subies. Réaliser des actions pour soi est source d’une grande vitalité

Quels sont les bienfaits de la motivation dans la vie de tous les jours ?

La motivation est à la base de tous nos actes du quotidien. Nos actions sont, en effet, toujours tournées vers un résultat et donc un but. La motivation est donc essentielle et centrale : elle nous permet d’organiser notre vie, de hiérarchiser nos actes et de nous fixer des objectifs. Elle nous permet de nous projeter dans le présent et l’avenir en progressant et en créant de nouvelles aptitudes. 

La motivation est à la base de tous nos projets personnels ou professionnels : elle pousse l’enfant à réussir à l’école, l’adulte à se challenger pour bénéficier de nouveaux avantages (augmentation de salaire, de responsabilités, poste plus intéressant, meilleure qualité de vie, etc.) et à séduire pour créer une relation avec l’être désiré. La motivation est donc la clé d’un épanouissement dans une vie équilibrée qui passe par une bonne estime de soi, des liens sociaux positifs et un degré de satisfaction optimal quant à son mode de vie. 

Si la motivation est en berne, les projets en cours stagnent, il n’y a plus de nouveaux projets et la frustration apparaît. C’est la porte ouverte au mal-être, aux déséquilibres, aux addictions et à l’isolement. Influencée par l’environnement et l’éducation, la motivation peut, heureusement, se travailler et se développer à tout âge. Elle s’appuie, pour cela, sur la détermination c’est-à-dire la capacité à aller au bout de nos engagements. 

Motivation et procrastination

La procrastination est un comportement observé chez l’être humain qui peut devenir gênant s’il est trop présent. Il s’agit de remettre au lendemain une action pourtant nécessaire en lui substituant un comportement d’inertie ou des actions facultatives tout en justifiant de motifs peu pertinents. Généralement, la procrastination s’explique par des motivations spécifiques ou la présence de peurs qui inhibent l’action

Les motivations peuvent être le désir de liberté (“faire ce que j’ai envie de faire”), la recherche du plaisir, la fatigue, la peur de l’échec, l’anxiété ou le manque de confiance en soi. Certaines personnes souffrent, à première vue, d’une procrastination constante : il s’agit bien plutôt d’une forme de passivité pathologique qui peut amener des conséquences graves (perte d’emploi, accumulation de dettes, insalubrité de l’habitat, etc.). Un accompagnement psychologique est alors recommandé. 

En quoi la motivation nous aide à cheval ?

En équitation, la motivation constitue un moteur pour vous dépasser ! Demandez-vous simplement quelle est votre motivation ? Ce dont vous avez vraiment envie ? Votre projet et même votre rêve ? Montez-vous à cheval pour faire plaisir à votre fille que vous accompagnez ? Pour votre bien-être ? Pour gagner une compétition ? La motivation, une fois identifiée, permet de vous concentrer sur vos objectifs, d’organiser vos prochaines séances en envisageant votre but. 

Vous centrer sur vos objectifs permet de vous décentrer de votre personne, votre égo mais aussi vos peurs. La motivation diminue le sentiment d’insécurité et la peur de l’échec en se recentrant sur les vrais bénéfices à rechercher pour soi. Elle efface la dévalorisation par la mise en place d’objectifs réalistes et permet de mieux gérer le stress. Elle supprime l’ennui en installant de véritables challenges attractifs. 

Comment booster sa motivation en équitation ?

Développer et entretenir sa motivation en équitation passe par des actes simples qui vous permettent de ne plus être dans le brouillard et d’aller véritablement de l’avant vers le but escompté. Pour cela :

  • Identifiez vos objectifs : ils doivent être à court ou moyen terme sinon ils sembleront inatteignables. Préférez “je désire passer l’obstacle de 95 cm avec facilité” plutôt que “je souhaite être champion de France CSO”.
  • Fixez des objectifs intermédiaires : ils sont comme autant de balises dans votre cheminement vers le but final. Ils doivent être gradués et sources de progression constante. 
  • Restez focus sur vos objectifs : il ne suffit pas de les déterminer, il faut aussi ne pas les perdre de vue ! Plus vous progressez, plus vous vous en approchez.
  • Répétez un mantra, une phrase qui vous aide à maintenir votre motivation : “Que notre intention soit plus forte que notre impulsion” est un mantra très puissant utilisé en yoga qui permet de booster le mental.
  • Quantifiez votre progression : réalisez une projection de la séance avant son déroulement (objectifs d’aujourd’hui, consolidation d’un acquis ou nouvel apprentissage, gestion d’un état émotionnel parasitant, etc.) et un bilan après (ressenti, objectifs atteints, objectifs à poursuivre). 
  • Relativisez lorsqu’un objectif n’est pas atteint : il est à retravailler et non raté. 
  • Félicitez-vous lorsque vous atteignez un objectif : même une petite avancée constitue une victoire. Cependant, ne vous récompensez pas en allant vous offrir une nouvelle paire de chaussures : la récompense diminue la satisfaction. 

La motivation est à la base de toute vie dans la réponse aux besoins primaires. C’est aussi elle qui nous offre la possibilité d’aller de l’avant, de faire des projets et de les mener jusqu’à leur terme. En équitation, la motivation est centrale : vous découvrirez rapidement ses bienfaits au niveau de vos performances. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

Partager l'article
Défi 7 jours

J’améliore le bien-être de mon cheval en prenant soin de moi !

Inscription à la session de questions réponses

Vous êtes cavalier ?

Inscrivez-vous à la session de questions/réponses qui aura lieu le 7 juillet 2024 à 20h (Paris) 14h (Québec) !

Vous y découvrirez les solutions pour enfin vous sentir complétement en harmonie avec votre cheval mais aussi dans votre quotidien.

En savoir plus >>